Violence physique et psychologique. Mon témoignage, ma résilience.

Durant le mois de novembre 2018, dans le cadre d’une récente relation intime avec un Homme, j’ai vécu une expérience éprouvante, dont les faits sont graves, violents physiquement et psychologiquement, et légalement répréhensibles.

A ce jour, moi, Marie-Laure, saine de corps et d’esprit, je choisis en conscience, en accord avec Qui je suis, et comme la loi m’y autorise, d’utiliser mon droit de parole, pour témoigner du caractère inacceptable et intolérable de ce genre d’agissements, tout en faisant le choix, à ce jour, de ne pas porter plainte. De ne pas répondre à la violence par la violence. De répondre à la violence par la Paix. De nourrir l’Amour plutôt que la peur.

Ma réponse prend donc aujourd’hui la forme de ce témoignage vidéo public, à travers cette interview efficacement et joyeusement menée par Raynald Bee.
Pour rappel, un témoignage relate des faits, un vécu et livre un message, il n’a pas pour but de convaincre, ni prétention de détenir une vérité. Par ailleurs, un témoignage est légal dès lors que les personnes impliquées ne sont ni identifiées, ni nommées.

Je saisis par ailleurs l’occasion qui m’est donnée, de témoigner du fait que j’ai aussi vécu des faits similaires dans l’enfancehors du cadre familial protecteur et aimant qui fût le mien. J’ai d’ailleurs relaté l’histoire de ma Vie dans un livre que je n’ai pas publié à ce jour, malgré mon intime conviction de devoir « parler au Monde » de cette force d’Amour qui m’habitait. Cette force ayant grandit avec les années et suite à un travail sur moi de longue date, profond, holistique et assidu, m’ayant mené à des prises de consciences fortes et au pardon total. Pourtant, donc, je n’ai pas fait publier ce livre. Je l’ai laissé de côté, reniant ma conviction et mon envie, privilégiant les demandes sous jacentes et la tranquillité de mes proches, dont la Vie aurait pu être quelque peu et indirectement troublée par ce récit publique.

Et voici donc, environ 33 ans plus tard, cette épreuve d’atteinte à mon intégrité physique psychologique m’était revenue…J’en ai cherché le sens et voici la lecture que je fais de ce qui m’est arrivé en ce mois de Novembre 2018 : N’étant pas allée au bout de la transformation de l’épreuve de mon enfance, la Vie se voit contrainte de me renvoyer l’épreuve, de manière encore plus fort, afin que, cette fois, j’en témoigne publiquement, en accord avec qui je suis, en conscience, avec lucidité, fermeté, et Amour.

Alors aujourd’hui, je me concentre sur mon message plus que sur les détails obscures qui ne m’intéressent pas, sans me justifier sur ce qui motive mon choix de ne pas porter plainte, tout simplement car je n’ai pas à me justifier de quoi que se soit. Et je comprends bien et assume le fait que quelque soit mon choix, je ne peux bouger une pièce du grand puzzle de la Vie sans faire bouger toutes les autres pièces. C’est le principe même de l’existence. Rien n’est ni bien ni mal. Il y a un infinité de ramifications et de répercussions dont nous ignorons l’existence et le sens.

Nous sommes tous liés. Nous ne faisons qu’un. Je crois donc que les punitions et la souffrance que nous infligeons à l’un, est la souffrance que nous nous infligeons à nous même. Ainsi je choisis la Paix et l’Amour, de mon mieux, en toute circonstance.

Et vient ce moment ou l’on peut se demander : Si rien ne bouge, si tout stagne, est ce que la Vie s’exprime vraiment ou suis-je déjà à moitié mort ? Si j’exige une garantie, si je veux m’épargner toute expérience qui me serait douloureuse, désagréable ou inconfortable, tout danger, alors est ce que je veux vraiment vivre ? Si nous ne changeons pas nos pensées et nos agissements au profit de plus de beauté et de hauteur, chacun à notre manière, alors comment ce monde peut-il devenir meilleur ?

Désormais, ma priorité, à chaque instant, est de rester alignée avec mon intime conviction actuelle, de rester centrée sur la paix et sur la compassion. Je sais possible, constate déjà et accepte autour de moi, les rumeurs, débats, jugements de valeur, propos tentant de culpabiliser. De loin, j’entendrai vaguement ce brouhaha, je regarderai tout cela avec recul, bienveillance, et je laisserai tout cela se dissoudre de lui même, par le simple fait que dans la Vie, tout passe inévitablement. La seule chose qui dure est l’impermanence.

De même, je laisserai à ceux qui se questionnent, l’effort de trouver les réponses au plus profond d’eux mêmes, loin de l’agitation de leur mental et au plus près de leurs propres ressources de compréhension, d’auto-réflexion, voir d’auto-guérison de leurs propres blessures, en les invitant à rester vigilants quant au fait de tomber dans de hâtives et faciles interprétations, possiblement incomplètes ou erronées.

Quoiqu’il en soit, je comprends tout cela et je le respecte. 

INTENTION.png


Répondre à cette expérience empreinte de violence en portant plainte m’aurait été simple et facile. Car je n’ai pas peur.
Je me serais d’ailleurs même offert le cadeau illusoire de me mettre à l’abri, pendant quelque temps, et de m’épargner bon nombre de désagréments. Mais je n’y vois pourtant aucun sens. Ce qui fait sens pour moi, c’est être en accord avec qui je suis, avec ce que je crois, plutôt que de réagir en cherchant la facilité ou via les automatismes d’une supposée majorité. Parfois, quand quelque chose ne nous convient pas, alors il faut changer quelque chose.

Certains d’entre vous pourrons (ou se sont) s’inquiéter pour moi et me montre(ront) tout leur Amour. MERCI. Je reçois cela aussi et je vous remercie pour votre compassion sincère. Soyez rassurés, car je choisis d’aller merveilleusement bien, et il en va ainsi, je vais merveilleusement bien. Comme avant. Je suis juste (encore) plus forte. Je crois qu’il n’y a pas d’épreuves présentes sur notre chemin, que nous ne puissions dépasser. Même si j’en profite pour dire à la Vie que j’accepte les enseignements doux et joyeux…AUSSI…

Ainsi, par cette expérience aussi effrayante soit-elle, la Vie a mis la lumière sur cette force qui réside en moi (et en chacun de Nous) QUE JE NE SAVAIS PAS ETRE SI GRANDE. Par ailleurs, Elle m’a envoyé l’épreuve adaptée pour me permettre de mettre en application ce à quoi je crois : Ce n’est pas ce qui se passe dans notre existence qui est important, car c’est déjà là, nous n’y pouvons rien changer, ce qui est important, c’est la réponse que nous allons donner à cet événement, ce que nous allons en faire.

En quoi allons nous transformer une expérience difficile ?

En peur, en rancœur, en tristesse, en colère, en accusation, en (com)plaintes, en punition ? Tout est possible, tout est juste, c’est la liberté de chacun d’en décider. Pour ma part, je choisis la paix et l’Amour, je choisis de ne laisser à rien ni à personne, la possibilité d’influer sur ma Joie intérieure d’exister, de mon mieux.

Je crois que jusqu’à aujourd’hui, ceux qui ont le plus besoin d’Amour sont précisément ceux que notre mode de fonctionnement bien souvent rejette, isole, punis, alimentant et nourrissant leur mal être, leur colère, leur haine, leurs souffrances, et contribuant ainsi indirectement ou directement, à leur agissements et au profit de notre confort quotidien, nous privilégiés de ce Monde.

Car je il semble que tant que nos frères et sœurs Humains meurent ou souffrent au loin, nous trouvons cela plus tolérable, derrière nos écrans ou nos journaux, que lorsque cette violence se rapproche de nous. Alors, là, nous nous insurgeons, nous nous révoltons, nous demandons à être protégés sur le champ, car nous nous sentons menacés. Et bien sûr, c’est compréhensible, c’est humain…

Ainsi donc, je n’ai pas de solution, ni ne suis pire ou meilleure qu’aucun autre être humain. Je crois en l’égalité et en la place légitime de chacun. Je crois aussi que Vous comme Moi, avons notre part de responsabilité dans tout ce qui compose notre merveilleux Monde. Ce monde qui n’est autre que le reflet de nos pensées, de nos paroles, de nos agissements, si infimes soient-ils.

Pour finir de livrer mon témoignage sur cet épisode de ma vie, qui appartient par ailleurs déjà au passé, j’invite chaque femme, chaque homme, ayant vécu une ou des expériences difficiles, à agir COMME JUSTE LUI SEMBLE, en son âme et conscience.

Gardant à l’esprit que la réponse adaptée à un événement extérieur réside à l’intérieur, en vous et en VOUS SEUL.

Votre choix EST ET SERA JUSTE quelque qu’il soie, car c’est votre liberté d’être qui vous êtes, tout simplement. Il y a donc autant de réponses possibles que d’individus.

Je nous souhaite le meilleur.
Marie-Laure ♥

Merci Raynald Bee d’avoir accepté de capter ces mots et ces images. Merci au livreur de journaux qui se reconnaîtra peut être. Merci à mes enfants et à leur Grand Homme de père pour leur Amour, leur intelligence et leur grandeur d’âme.

AMOUR ET BOULVERSER LE MONDE.png


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s