APAISER LES TENSIONS GRACE AUX « BISOUS DES YEUX » OU COMMENT VOIR AVEC LE COEUR

Pour apaiser les tensions dans une relation ou dans un échange au cours duquel on se laisse emporter par nos émotions, se rappeler de VOIR L’AUTRE. De se mettre à sa place, sans jugement. De se demander : QUELLE EST SA REALITE EN CET INSTANT ?

Les « bisous des yeux » tels que je les pratique, se distillent avec le cœur. Comme UN INSTANT à part, entre deux tourbillons d’émotions, de pensées, de trucs à faire, de jugements, de tensions…S’observer de l’intérieur d’abord, pour VOIR l’autre dans sa splendeur, et non plus au travers des filtres de notre mental, dont une partie se nourrit de la colère, des jugements, de la souffrance. Et ainsi, l’affamer, l’affaiblir, lui désobéïr.

Avec qui ?

Avec qui que se soit, du moment que VOUS EN AYEZ ENVIE. Il n’est même pas nécessaire que l’autre soit pré-disposé à vous fixer dans les yeux (ou même à jouer à « je te tiens tu me tiens par la barbichette ») car LE POUVOIR DE VOIR L’AUTRE AVEC LE CŒUR, ne dépend que de VOUS.

Tant mieux si vous partager l’expérience à deux, mais le simple fait de changer votre regard lors d’un échange avec l’autre, BONIFIERA L’INSTANT PRÉSENT.

Comment on fait ?

Voir avec le cœur consiste VOIR AVEC LES YEUX DU COEUR POUR APAISER LES TENSIONSà regarder l’autre avec bienveillance, intensément, sans attente, en allant au delà de nos pensées et de notre propre émotion d’agacement ou de peur. Si ce regard profond se fait dans le silence, tant mieux, mais ce n’est pas obligatoire.

Il suffit simplement de DÉCIDER de regarder dans les yeux de l’autre, TOUT EN VOUS CONNECTANT A LA ZONE DE VOTRE CŒUR. Concentrez-vous sur le milieu de votre poitrine…regardez…respirez…regardez plus profondément encore…respirez…

Vous pouvez commencer par vous entraînez avec un proche consentant, puis quand vous aurez expérimentez les sensations, essayez d’appliquer cet exercice au cours d’un moment de petite tension (pas pendant une grande tempête, on commence par une petite chamaillerie). Vous verrez combien TOUT PEUT CHANGER.

Pourquoi ça fonctionne ?

On trouve au fond des yeux, l’essence de la vie. C’est bien les yeux dans les yeux, que l’on se connecte à l’Amour qui nous relie à chaque être vivant, au delà de nos peurs, de nos réticences, de nos préjugés. On se connecte par cet acte à notre propre source d’Amour.

Oui. « JUSTE » dans le regard de l’autre.

Par ailleurs, en changeant NOTRE INTENTION, à savoir, celle de VOIR L’AUTRE AVEC LE CŒUR, nous faisons appel à l’hémisphère droit de votre cerveau, celui de l’unité, de la globalité, de l’intuition, de l’émotion. A l’opposé de  l’hémisphère gauche, qui calcule, juge, fait apVOIR AVEC LE COEUR POUR APAISER LES TENSIONSpel au raisonnement… et aux vieux schémas comportementaux.

Les deux hémisphères sont précieux et se complètent, mais on passe ainsi  de l’un à l’autre, plus consciemment.

Dès lors, les perceptions de la situation vécue se modifient et les sensations dans votre corps aussi. Votre respiration se calme et tout cela TRANSPARAÎT DANS VOTRE REGARD pour être perçu par l’autre (de manière consciente ou inconsciente).

VOTRE LÂCHER PRISE permet ainsi à l’autre de se sentir moins en danger, moins agressé. Il aura donc moins besoin de se défendre, et vous vous sentirez moins agressé aussi…et ainsi de suite…

CÂLINS !!! ♥♥♥ ou pas 🙂

Soyez curieux de cet exercice :

« Aujourd’hui, proposez à votre conjoint, votre enfant, un ami, de vous asseoir face à face, et de prendre une minute ou deux pour vous connecter l’un à l’autre en vous regardant dans le fond des yeux.

Voyez comme ce temps de silence et de communion est aussi inhabituel qu’évident. Observez ce qu’il éveille en vous, sans attente, sans chercher à modifier, à dissimuler ou à accroître… »

Quand ?

A la maison, on pratique quasi quotidiennement les bisous des yeux. Bon, j’avoue, presque toujours à mon initiative, et parfois, de manière un peu insistante car j’y suis accro :-). Même quelques secondes. SE VOIR.

Ça permet de ne pas se lancer un « bonjour » ou « au revoir » vite fait, flanqué d’un bisou sur la joue (qu’on adore aussi) s’en même s’être VU avec le cœur.

De mon point de vu, c’est une HABITUDE RAPIDE, DOUCE ET SIMPLE. Un formidable prélude au tourbillon des « milliers de choses à faire » du quotidien.

Et si changer le monde consistait juste à changer le regard que l’on porte sur l’extérieur ?

Si cet article t’a apporté ne serait-ce qu’un peu, je t’invite à le partager dès maintenant et à interagir sur le sujet.

LA CONFIANCE EN SOI, DOUCE PUISSANCE QUI NE DEMANDE QU’A EMERGER

C’est comme si on doutait…Souvent, tout le temps, sur tout.

De soi, des autres, de la vie. On est pas assez ci, trop ça.

On aimerait avoir plus confiance en soi, mais pas trop quand même pour ne pas déplaire.

Car bien sûr, on s’auto juge…Et si pour aujourd’hui, on était juste soi ? Pas trop longtemps, juste maintenant.

Si on ne devait finalement pas choisir entre la douceur et la puissante, le doute et l’assurance, le plan A ou le plan B.

Si on se plaçait juste au milieu ?

Ou non, mieux encore…Si on fusionnait les options, pour en faire une décision à notre image, plutôt que de changer notre image. Une décision qui ne sacrifierait rien du tout, mais qui choisirait le TOUT ?

-« Tu es parfait », tu dis ta petite voix intérieure.
Mais tu te juges trop fort, alors tu ne l’entends pas.

-« Tu as déjà confiance en toi ».
Mais tu crois que tu ne le sais pas.

« Je te promets c’est déjà là ». Ferme les yeux et tu verras.

« Rugit petit oiseau, vol loin, vol haut ♥ ».

Si cet article t’a apporté ne serait-ce qu’un peu, je t’invite à le partager dès maintenant et à interagir sur le sujet.

REMPLACER LE « ON NE PEUT PAS TOUT FAIRE » PAR… »TOUT EST POSSIBLE »

Depuis plusieurs semaines, ma vie foisonne d’opportunités et de nouveaux projets. Pour moi, mais aussi pour Chéri, sans laisser nos enfants en reste !
Tous ces projets sont bien sûr le fruit de nos idées et actions (donc plutôt attendus) mais je me réjouis que d’autres arrivent aussi « de nul part » !

Ne serait-ce pas parce que nous laissons la porte ouverte au « TOUT EST POSSIBLE »…plutôt que de la VERROUILLER avec le « ON NE PEUT PAS TOUT FAIRE ».
Bienveillance et compassion…à formuler différemment.

Lorsque je partage le récit de tout ces beaux projets, et qu’il m’arrive d’ajouter que pour l’instant « tel ou tel est un peu en stand by », la réponse de mon interlocuteur est quasiment toujours bienveillante et ressemble à :

« Ah oui, c’est sûr, on ne peut pas tout faire…! »

Et à chaque fois, j’ai besoin de laisser un petit silence s’installer, avant de clarifier. Parce que cette réponse va à l’encontre de ce que je crois profondément :

« Mais non, c’est juste parce que ça mature, parce qu’il faut aussi savoir laisser le temps faire son œuvre, parce que ce n’est pas tout à fait le moment »

Car OUI, je crois qu’ON PEUT TOUT FAIRE…mais pas n’importe comment ! D’autant que ce n’est pas forcément simple et pas forcément confortable (ou pas forcément compliqué et désagréable).
DONC, demain, je te donne mes 5 clés pour aller vers TON tout faire !

Mais pour l’instant, l’idée, c’est de comprendre que si déjà dans notre tête on se rabâche et on dit aux autres « qu’on ne peut pas tout faire », on auto-limite nos connexions neuronales aux seules modes de fonctionnement limitants que l’on connaît déjà (et qui ne nous satisfait pas forcément). Ce qui implique que l’on ne se donne pas l’ouverture d’esprit nécessaire pour cesser des mauvaises habitudes ou des pseudo-contraintes, pour pouvoir les remplacer par des habitudes moteurs et créatrices.

Mais c’est bien sûr ! Ah quoi bon essayer, si on croit de toute façon qu’on ne peut pas tout faire… ?
Alors ce soir, avant de t’endormir, répète toi plein de fois que oui, on peut tout faire. Cap ?

Attention, je ne dis pas non plus que l’on doit absolument FAIRE des trucs (ne rien faire peut être ok aussi), je dis juste que si tu veux avancer et « grandir », il y a un moment ou il faut commencer par changer ta manière de penser et de t’exprimer afin d’envoyer de nouveaux messages à ton cerveau, qui créera de nouvelles connexions, qui te mèneront à des actions nouvelles et constructives 😉

Déclinaison possible avec le très cher : « On ne peut pas tout avoir » voir même avec tous les « on ne peut pas… »

Si cet article t’a apporté ne serait-ce qu’un peu, je t’invite à le partager dès maintenant et/ou à témoigner des bienfaits, prises de conscience ou confirmations…

MES REVELATIONS POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE BULLE ET ALLEGER VOTRE VIE, EFFICACEMENT ET DURABLEMENT

Dans cette vidéo, je vous livre la méthode grâce à laquelle j’ai commencé mes coaching, et qui a profité à mes clients et à ma communauté.

Nos environnements matériels, numériques, relationnels…sont le reflet de nous même. Nous devenons ce et ceux qui nous entourent.

Si nous ne faisons pas une priorité de prendre soin de nos environnements, ce sont eux qui feront de nous leur priorité, et nous leur laisserons alors notre pouvoir de choisir et de prendre les commandes de notre existence.

Si cet article t’a apporté ne serait-ce qu’un peu, je t’invite à le partager dès maintenant et à interagir sur le sujet.

L’effet miroir, quand on pense que le problème vient de l’autre.

EFFET MIROIR PSYCHOLOGIE

Je me demande parfois ce qu’il se passe en vous, lorsque je vous parle de travailler sur vous et sur votre environnement, de la démarche consciente de lâcher enfin ce qui encombre votre vie ?

Certains d’entre vous me confie parfois, dans un message unique et inattendu, la joie de me lire ou leurs sourires.
J’en suis toujours profondément touchée.

Mais VOUS ? Peut-être pensez-vous à un de vos proches que vous aimeriez voir se faire accompagner ? Votre pensée est bienveillante et il a de la chance d’avoir à ses côtés quelqu’un comme vous.

MAIS, si tel est le cas, je vous invite à considérer l’une ou l’autre de ces hypothèses :

Première hypothèse : L’autre est votre miroir.

Ce que nous admirons chez l’autre, ou ce que nous déplorons, est (ou peut-être) le reflet d’une caractéristique qui sommeille en nous. On parle alors de résonance ou d’effet miroir. Ainsi, il est beaucoup plus facile de voir la chambre en désordre de ses enfants, le débordement et l’abondance « d’inutile » chez ses parents, ou de penser à sa copine Bordélique-de-son-p’tit-nom, que de regarder ce que l’on accumule au fond et autour de soi.
Oui oui, MÊME VOUS QUI ÊTES organisé.
Car c’est une question d’angle de vue et d’approche.
Par exemple, il m’arrive d’être contactée pour la problématique d’une tierce personne. En approfondissant, celui ou celle qui me contacte et à qui j’aime consacrer toute mon écoute, laisse émerger doucement son propre besoin. Ce besoin se trouve d’ailleurs souvent lié à la même problématique que la « tierce personne ».
Cette démarche est tout à fait honorable, et je ne peux que l’encourager. C’est humain et toujours bienveillant (d’autant que la tierce personne peut elle aussi avoir réellement besoin d’un accompagnement).

Mais juste au cas où cette hypothèse résonne en vous, là tout de suite…n’hésitez pas à échanger avec moi via l’onglet « Contact ».

CARTE-CADEAU-DEVELOPPEMENT-PERSONNEL

Deuxième hypothèse : Offrez !

Il n’y a plus aucun doute.

-Votre amie est au summum du trop plein (pas vous, vrai de vrai).

-Votre tante étouffe sous son bazar, à l’intérieur comme à l’extérieur.

-Vos relations de travail seraient largement améliorées si votre collègue préféré bénéficiait d’un sérieux coup d’pouce.

Je ne vois qu’une solution, posez une action concrète et offrez lui son premier pas :

Une carte de voeux-cadeau d’une valeur de 20 euros à valoir sur sa première séance !

A commander via l’onglet « Contact » !

SECRET « FENG SHUI » POUR ATTIRER CE QUI SERA PROPICE A VOTRE EVOLUTION

Quels projets, quels rêves avez-vous en tête ? Pensez-vous pouvoir les réaliser ? Avez-vous conscience de toutes les richesses dont vous disposez déjà ? Êtes-vous prêts à accueillir le meilleur dans votre vie ?…et surtout, savez-vous que grâce au feng shui, vous pouvez vous donner un sérieux coup de pouce ?

Je vous livre ce soir un précieux exercice qui vous permet de clarifier et de formuler des vœux, envers vous même et envers la vie.

Je vous propose de vous munir d’une petite feuille et d’une grande feuille.
Sur la petite feuille, faîtes deux listes. Ce qui est déjà dans votre vie, qui vous réjouit et pour lesquels vous êtes reconnaissants et que vous souhaitez voir perdurer. La deuxième liste énumérera vos souhaits et vos envies pour les 6 mois à 12 mois à venir.

VOUS seul êtes l’artiste de votre vie, donc tout est permis, vous avez carte blanche !

Ensuite, coller sur la grande feuille les images qui représenteront POUR VOUS ce que vous venez d’énumérer dans vos listes, amusez-vous ! On trouve de chouettes illustrations sur le web. Vous pouvez aussi utiliser la technique du mind mapping, ou de la lettre d’intention (façon to go liste)

Pour ma part, j’avoue que j’y ai passé un bon petit moment. Mais quand on sait qu’en plus de stimuler notre optimisme, ce genre d’activité manuelle s’apparente à l’art thérapie…couper, coller, dessiner…On se fait du bien !

Puis, quand vous avez le sentiment d’avoir mis ce que vous souhaitez à plat, félicitez-vous, car c’est déjà un grand pas que de s’accorder ce temps personnel.

Pour terminer, accrochez cette grande feuille dans la zone ouest de votre maison…(mais si, tu sais, là où le soleil se couche). L’énergie vitale de cette zone travaillera avec vous, et votre inconscient imprimera chaque jour le message sans même plus d’effort !

Et si rien ne se produit ?…Accepter que la vie est plus forte que tout ! On peut lui souffler nos envies, mais elle seule sait ce qui est le mieux pour nous…alors trouvons le juste équilibre entre les souhaits et se laisser bercer par le courant de la vie.

Il se peut d’ailleurs que pour réaliser notre mission et ce que nous avons de plus grand à accomplir, alors nous serons amenés à laisser aller ce qui jusqu’ici, était le plus cher à notre coeur.

Tout change, tout bouge, imaginer, remercier, créer, puis laisser la Vie vous guider.

« Fais-moi confiance, je sais ce que je fais. Signé : L’Univers »

Si cet article t’a apporté ne serait-ce qu’un peu, je t’invite à le partager dès maintenant et à interagir sur le sujet.