Ils vibrent la même saine et douce folie. De celle qui vous fait voler les mots et les syllabes jusqu’au crépuscule,
emmitouflés dans une voiture. De celle qui pétille du haut des yeux jusqu’aux sourires.
De celle qui unie artistiquement deux êtres, qui pourtant se connaissent à peine.
A défaut d’être à l’étroit dans leur inspiration, à deux, et bien qu’en restant sur place, ils iront loin. Divin.

1 / Right People




Préalablement composé et interprété en solo par Marie-Laure, en 2010, sur son premier album « Tout ça », « Rigth people » prend toute son envergure, enrichie par le flow de Nano. Comme une évidence.
Une chanson qui nous parle d’un monde nouveau, épris d’une Paix qui émerge au même rythme que s’éveillent les Consciences. Plus vite et plus grand. 2020. Il est temps.

2 / Place Talensac


— Nano tu as préparé un texte du coup ?
Je lui avais envoyé le refrain les jours précédents. Il m’était venu d’une traite, alors que je faisais une méditation préalable à mon yoga (que j’ai zappé, de fait).
Nano sort son carnet et je comprends derrière son sourire, qu’il va se mettre à écrire. Je suis sereine. Il travaille vite et bien. Je grattouille en attendant. On kiffe (toujours) l’instant.
— Sinon… J’ai écrit ce texte cet après midi…
D’une traite. Sur mes accords. C’est fluide. Parfait. Dans le thème. L’Univers et sa grande bonté. Nous n’utiliserons même pas l’autre joli paragraphe que Nano a eu le génie d’écrire ce soir là. Pas pour cette fois en tous cas…